doudoune moncler pas cher

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Au moment où le dix?huitième siècle s’achève, elle a toutdétruit. Au dix?neuvième, elle va reconstruire.Or, nous le demandons maintenant, lequel des deux arts représenteréellement depuis trois siècles la pensée humaine ? lequel la traduit ?lequel exprime, non pas seulement ses manies littéraires et scolastiques,mais son vaste, profond, universel mouvement ?. moncler femme
Lequel se superposeconstamment, sans rupture et sans lacune, au genre humain qui marche,monstre à mille pieds ? L’architecture ou l’imprimerie ?Notre Dame de ParisII ? CECI TUERA CELA181L’imprimerie. Qu’on ne s’y trompe pas, l’architecture est morte, morte sansretour, tuée par le livre imprimé, tuée parce qu’elle dure moins, tuée parcequ’elle coûte plus cher. Toute cathédrale est un milliard. Doudoune Moncler Grenoble Qu’on sereprésente maintenant quelle mise de fonds il faudrait pour récrire le livrearchitectural ; pour faire fourmiller de nouveau sur le sol des milliersd’édifices ; pour revenir à ces époques où la foule des monuments étaittelle qu’au dire d’un témoin oculaire ” on eût dit que le monde en sesecouant avait rejeté ses vieux habillements pour se couvrir d’un blancvêtement d’églises “. Erat enim ut si mundus, ipse excutiendo semet,rejecta vetustate, candidam ecclesiarum vestem indueret (GLABERRADULPHUS).Un livre est sitôt fait, coûte si peu, et peut aller si loin ! Comment s’étonnerque toute la pensée humaine s’écoule par cette pente ? Ce n’est pas à direque l’architecture n’aura pas encore çà et là un beau monument, unchef?d’oeuvre isolé. doudoune moncler pas cher
On pourra bien encore avoir de temps en temps, sousle règne de l’imprimerie, une colonne faite, je suppose, par toute unearmée, avec des canons amalgamés, comme on avait, sous le règne del’architecture, des Iliades et des Romanceros, des Mahabâhrata et desNiebelungen, faits par tout un peuple avec des rapsodies amoncelées etfondues. Le grand accident d’un architecte de génie pourra survenir auvingtième siècle, comme celui de Dante au treizième. Mais l’architecturene sera plus l’art social, l’art collectif, l’art dominant.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »